François ASSELIN et Pierre KUCHLY à la rencontre de la presse locale

François ASSELIN et Pierre KUCHLY à la rencontre de la presse locale

 

Le président de la CGPME National était présent sur le Val d’Oise ce 10 décembre pour une rencontre avec la presse locale. Il répondait ainsi à l’invitation lancée par Pierre KUCHLY (président de la CGPME 95) qui souhaitait permettre à François ASSELIN de renforcer ses liens avec les membres du Bureau de la CGPME 95 et profiter de l’occasion pour organiser une rencontre avec des représentants de la presse locale (RGB, CONTACT ENTREPRISES, VOTV).

La CGPME 95 agit et travaille à réunir les entrepreneurs locaux depuis 10 ans. Il est important pour les patrons qui gèrent la structure de mieux communiquer sur le travail de fond fait au jour le jour pour défendre nos TPE/PME locales.

C’était également l’occasion de passer certains messages. La CGPME 95 présentait donc 5 propositions simples et concrètes pour favoriser le développement ou faciliter la vie des entreprises. Deux exemples:

1) Permettre aux entreprises en difficulté d’éviter la « double peine »

Un constat : 7 entreprises sur 10 disparaissent avant l’échéance du plan de redressement
Lorsqu’une entreprise qui a rencontré des difficultés fait l’objet d’une procédure de redressement, elle entre dans une phase de plan de redressement organisant le remboursement des créanciers. Cette phase peut durer 10 ans. Durant cette période, il faut rembourser les dettes, réorganiser l’activité, en augmenter la rentabilité pour en assurer la pérennité, sans aucune possibilité de faire financer les besoins en trésorerie ou en investissement.

Ce que nous proposons : Le premier emploi gagné est celui que nous ne perdons pas. Nous proposons donc pour augmenter les chances de survie de ces entreprises :
– Faire intervenir BPI en contre garantie pour encourager les établissements bancaires à financer des projets d’entreprises actuellement dans le plan.
– Prévoir une évaluation intermédiaire afin de permettre aux entreprises vertueuses une sortie anticipée du plan.

2) Optimiser l’efficacité des dispositifs publics

Un constat : Il est impossible d’établir une liste exhaustive des dispositifs et aides destinés à soutenir l’activité des entreprises. Le nombre cumulé de ces dispositifs d’aides publiques aux entreprises à l’échelon européen, national ou territorial avoisine les 6 000. Cette fragmentation rend en grande partie illisible le donc inopérante l’action publique.

Ce que nous proposons :
Un guichet régional unique, interlocuteur principal des dirigeants de PME/TPE, en capacité de proposer à chaque entreprise en fonction de ses spécificités la liste des appuis mobilisables. A défaut, nous recommandons d’identifier tous les dispositifs sous sollicités et d’en réaffecter au moins partiellement les dotations à la compétitivité des entreprises sous forme de diminution des prélèvements.

Pierre KUCHLY            François ASSELIN

Pierre KUCHLY - Président CGPME 95François ASSELIN 2

 

 

 

 

Retrouvez les interviews de Pierre et François sur VONews

cgpme95-Rencontre Asselin Presse

Vous aimerez aussi

article-image
Actualité , Social

Les mesures pour l’emploi dans les TPE/PME

 

Les mesures pour l’emploi dans les TPE/PME

 

Tenant compte du constat que les TPE/PME s’inscrivent au cœur de l’économie française et sont les entreprises créatrices d’emploi, le gouvernement a proposé dix-huit mesures en direction de…